L’imagerie d’Epinal des planches anciennes pleines d’histoires

Voici une belle sélection de planches anciennes et assez rares pour certaines, des éditions d’Epinal et autres fabricants de la même époque.

Texte provenant du site « www.imagerie-epinal.com »

 » L’Imagerie d’Épinal est la plus célèbre et la dernière imagerie en activité dans le monde, héritière d’un patrimoine inestimable, constitué au fil des générations depuis 1796. Du 18ème siècle jusqu’à l’aube du 20ème siècle, les imageries ont joué un rôle majeur dans la transmission du savoir populaire, l’illustration des événements politiques et historiques, la culture religieuse (images pieuses), les loisirs et l’éducation des enfants. Il y en avait un peu partout en Europe et en France (Paris, Rouen, Chartres, Cambrai, Lille, Orléans, Toulouse…), se concentrant peu à peu dans l’Est (Metz, Wissembourg, Pont-à-Mousson…) à proximité des producteurs de papier.

Alors que la photographie n’en était qu’à ses balbutiements, les imageries étaient tout à la fois éditeurs, imprimeurs, libraires, agences de publicité, créateurs de jeux… Elles employaient des artisans graveurs sur bois (comme le réputé François Georgin à Épinal), sur métal puis sur pierre, des enlumineurs, des dessinateurs et caricaturistes de grande qualité (Pinot, Rabier, Caran d’Ache, O’Galop, Ensfelder, Ballan, Pacher, Borel…) qui préfigurent les dessinateurs de presse et auteurs de BD modernes. Elles diffusaient leur production via un réseau de boutiques et de colporteurs de village en village. Ce fut le premier « media » de masse par l’image.

Les images d’Épinal sont indissociables de la légendaire Fabrique Pellerin fondée en 1796. Elle rayonna sur tout l’Est de la France puis au niveau national, rachetant ses concurrentes et rivalisant souvent avec les meilleurs éditeurs parisiens. D’autres imageries en Europe s’en inspirèrent (Milan, Liège, Neu-Ruppin…). À l’origine, il y a Jean-Charles Pellerin (1756 – 1836), marchand cartier-dominotier (cartes à jouer et feuilles de jeux). Souhaitant devenir « imagier », il reprend les techniques du bois gravé pour le dessin et du coloriage au pochoir, en les associant à la fameuse presse de Gutenberg. Le voilà imprimeur-éditeur, et, en bon commerçant, il colle à la demande d’alors : des images saintes, puis des planches de soldats napoléoniens. Devant leur succès, il édite les grandes batailles, l’épopée napoléonienne, des portraits de l’Empereur, suivies bientôt par l’illustration des contes de Perrault et des Fables de la Fontaine. C’est le début de la grande aventure des images pour la jeunesse, l’un des grands « best sellers » de la maison.

La petite entreprise artisanale devient au fil des ans une « fabrique » d’images renommée et innovante. Les descendants Pellerin poursuivent l’œuvre, en développant à la fois sa création (brochures, chansons, jeux de société, constructions, albums, etc.) et son rayonnement au-delà des frontières. Ils adaptent les techniques, passant à partir de 1850 des bois gravés à la lithographie (dessin sur pierre) et aux machines à colorier (aquatype) pour de plus grands tirages. L’Imagerie passe à un stade industriel : une image pour la machine à coudre Singer est ainsi éditée à 500 000 exemplaires ! À son apogée, l’Imagerie d’Épinal emploie plus de 150 salariés et produit 12 à 13 millions de planches, avec des éditions en langues étrangères qu’elle exporte autant vers l’Amérique que la Russie des tsars.

Après la Grande Guerre, période encore très productive (planches de soldats, etc.), le XXème siècle fut plus difficile pour l’imagerie Pellerin, avec le développement de la presse populaire, l’arrivée de la radio, du cinéma puis de la télévision. Elle s’en sort grâce à son fonds exceptionnel et aux devinettes publicitaires. En 1984, la maison Pellerin, en grande difficulté malgré la contribution d’auteurs de BD célèbres comme Fred, Tardi, Veyron, Margerin ou F’murr, est reprise par un groupe de 51 actionnaires locaux qui la préservèrent pendant 30 ans notamment en faisant appel à de nouveaux talents et quelques grandes signatures telles François Schuiten et Joann Sfar. Aujourd’hui l’incroyable histoire de l’Imagerie d’Épinal se poursuit autour d’une nouvelle équipe, de nouvelles ambitions, soignant son entrée dans le XXIème siècle. »

 

img_6604 img_6603 img_6602 img_6601 img_6600 img_6599 img_6598 img_6597 img_6596 img_6595 img_6594 img_6593 img_6592 img_6591 img_6590 img_6589 img_6588 img_6587 img_6586 img_6585 img_6584 img_6583 img_6582 img_6581 img_6580 img_6579 img_6578 img_6577 img_6576 img_6575 img_6574 img_6573 img_6572 img_6571 img_6570 img_6569 img_6568 img_6567 img_6566 img_6565 img_6564 img_6563 img_6562 img_6561 img_6560 img_6559 img_6558 img_6557 img_6556 img_6555 img_6554 img_6553 img_6552 img_6551 img_6550 img_6549 img_6548 img_6547 img_6546 img_6545 img_6544 img_6543 img_6542 img_6541 img_6540 img_6539 img_6538 img_6537 img_6536 img_6535 img_6534 img_6533 img_6532 img_6531 img_6530 img_6529 img_6528 img_6527 img_6526 img_6525 img_6524 img_6523 img_6522 img_6521 img_6520 img_6519 img_6518 img_6517 img_6516 img_6515 img_6514 img_6513 img_6512 img_6511 img_6510 img_6509 img_6508 img_6507 img_6506 img_6505 img_6504 img_6503 img_6502 img_6501 img_6500 img_6499 img_6498 img_6497 img_6496 img_6495 img_6494 img_6493 img_6492 img_6491 img_6490 img_6489 img_6488 img_6487 img_6486 img_6485 img_6484 img_6483 img_6482 img_6481 img_6480 img_6479 img_6478 img_6477 img_6476 img_6475 img_6474 img_6473 img_6472 img_6471 img_6470 img_6469 img_6468 img_6467 img_6466 img_6465 img_6464 img_6463 img_6462 img_6461 img_6460 img_6459 img_6458 img_6457 img_6456 img_6455 img_6454 img_6453 img_6452 img_6451 img_6450 img_6449 img_6448 img_6447 img_6446 img_6445 img_6444 img_6443 img_6442 img_6441 img_6440 img_6439 img_6438 img_6437 img_6436 img_6435 img_6434 img_6433 img_6432 img_6431 img_6430 img_6429 img_6428 img_6427 img_6426 img_6425 img_6424 img_6423 img_6422 img_6421 img_6420 img_6419 img_6418 img_6417 img_6416 img_6415 img_6414 img_6413 img_6412 img_6411 img_6410 img_6409 img_6408 img_6407 img_6406 img_6405 img_6404 img_6403 img_6402 img_6401 img_6400 img_6399 img_6398 img_6397 img_6396 img_6395 img_6394 img_6393 img_6392 img_6391 img_6390 img_6389 img_6388 img_6387 img_6386 img_6385 img_6384 img_6383 img_6382 img_6381 img_6380 img_6379 img_6378 img_6377 img_6376 img_6375 img_6374 img_6373 img_6372 img_6371 img_6370 img_6369 img_6368 img_6367 img_6366 img_6365 img_6364 img_6363 img_6362 img_6361 img_6360 img_6359 img_6358 img_6357 img_6356 img_6355 img_6354 img_6353 img_6352 img_6351 img_6350 img_6349 img_6348 img_6347 img_6346 img_6345 img_6344 img_6343 img_6342 img_6341 img_6340 img_6339 img_6338 img_6337 img_6336 img_6335 img_6334 img_6333 img_6332 img_6331 img_6330 img_6329 img_6328 img_6327 img_6326 img_6325 img_6324 img_6323 img_6322 img_6321 img_6320 img_6319 img_6318 img_6317 img_6316 img_6315 img_6314 img_6313 img_6312 img_6311 img_6310 img_6309 img_6308 img_6307 img_6306 img_6305 img_6304 img_6303 img_6302 img_6301 img_6300 img_6299 img_6298 img_6297 img_6296 img_6295 img_6294 img_6293 img_6292 img_6291 img_6290 img_6289 img_6288 img_6287 img_6286 img_6285 img_6284 img_6283 img_6282 img_6281 img_6280 img_6279 img_6278 img_6277 img_6276 img_6275 img_6274 img_6273 img_6272 img_6271 img_6270 img_6268 img_6267 img_6266 img_6265 img_6264 img_6263 img_6262 img_6261 img_6260 img_6259 img_6258 img_6257 img_6256 img_6255 img_6254 img_6253 img_6252 img_6251 img_6250 img_6249 img_6248 img_6247 img_6246 img_6245 img_6244 img_6243 img_6242 img_6241 img_6240 img_6239 img_6238 img_6237 img_6236 img_6235 img_6234 img_6233 img_6232 img_6231 img_6230 img_6229 img_6227 img_6226 img_6225 img_6224 img_6223 img_6286 img_6285 img_6284 img_6283 img_6282 img_6281 img_6280 img_6279 img_6278 img_6277 img_6276 img_6275 img_6274 img_6273 img_6272 img_6271 img_6270 img_6268 img_6267 img_6266 img_6265 img_6264 img_6263 img_6262 img_6261 img_6260 img_6259 img_6258 img_6257 img_6256 img_6255 img_6254 img_6253 img_6252 img_6251 img_6250 img_6249 img_6248 img_6247 Imagerie Epinal uniforme img_6245 img_6244 img_6243 img_6242 img_6241 img_6240 img_6239 img_6238 img_6237 img_6236 img_6235 img_6234 img_6233 img_6232 img_6231 img_6230 img_6229 img_6227 img_6226 img_6225 img_6224 img_6223 img_6222 L'imagerie d'Epinal des planches anciennes pleines d'histoires Imagerie Epinal une présentation de l'histoire militaire