Grande Imagerie Pellerin – Général Kléber – Strasbourg – Égypte – Révolution – Empire

Voir le panier «Gravure Corps de Condé Révolution 1er Empire Tanconville» a été ajouté à votre panier.
Grande Imagerie Pellerin – Général Kléber – Strasbourg – Égypte – Révolution – Empire
  • Grande Imagerie Pellerin - Général Kleber - Gloire Nationale -Strasbourg - Révolution - Empire
  • Grande Imagerie Pellerin - Général Kleber - Gloire Nationale -Strasbourg - Révolution - Empire
  • Grande Imagerie Pellerin - Général Kleber - Gloire Nationale -Strasbourg - Révolution - Empire
  • Grande Imagerie Pellerin - Général Kleber - Gloire Nationale -Strasbourg - Révolution - Empire
Grande Imagerie Pellerin – Général Kléber – Strasbourg – Égypte – Révolution – Empire

120,00

Format 400 x 600
Vendue en l’état. Bon état général.
Papier fragile et fin et cassant. Quelques petits manquent en pourtour.
Attention en partie haute reconstruction de matière pour deux manques importants.

Grande Imagerie Pellerin – Général Kléber – Strasbourg – Égypte – Révolution – Empire

Wikipedia lire l’article complet ici

Né au 8, Fossé-des-tanneurs à Strasbourg, baptisé en l’église Saint-Pierre-le-Vieux, Kléber est fils de Jean-Nicolas Kléber, « einspanniger » (sergent des portes de la ville) de Strasbourg et de confession catholique, qui meurt trois ans après sa naissance, et de Reine Bogart. Il est élevé par son beau-père, le maître-charpentier Jean-Martin Burger, entrepreneur et bourgeois de la ville, et fait des études au gymnase Jean-Sturm de Strasbourg.

Kléber s’engage une première fois dans l’armée à l’âge de 16 ans en 1769, dans le 1er régiment de hussards. Engagement de courte durée car il est très vite rappelé à Strasbourg par sa mère, pour reprendre ses études. De 1770 à 1771, il est étudiant à l’école de dessin pour les arts et métiers, installée au Poêle de la Tribu, tout près du logement de Goethe qui y habitait à la même époque. Kléber intègre ensuite l’atelier de l’architecte Chalgrin à Paris, de 1772 à 1774. Kléber, dont la nomination est conservée aux archives de Colmar, a été architecte des bâtiments publics dans le Haut-Rhin jusqu’à 39 ans.

En 1777 Kléber s’engage à nouveau, cette fois comme cadet à l’académie militaire de Munich (armée bavaroise) où il reste environ huit mois, avant de rejoindre le fameux régiment d’infanterie de Kaunitz (de) (armée autrichienne), le 1er octobre 1777 avec le grade de privat-cadet. Il est nommé porte-enseigne le 19 novembre suivant. Le 1er avril 1779, il est nommé sous-lieutenant : c’est sa dernière promotion dans l’armée autrichienne. Il quitte le régiment de Kaunitz en 1783, n’y espérant plus aucune promotion et renonçant pour un temps à la carrière militaire. Trois raisons ont été avancées pour expliquer cet échec : d’une part Kléber n’est pas noble, à une époque où cette qualité est indispensable pour avancer rapidement dans le métier des armes, d’autre part il avait mauvais caractère et s’emportait facilement, et enfin il a joué de malchance pendant son temps de service : il n’a participé à aucun véritable conflit, à l’exception de la guerre des pommes de terre, suite de petites opérations contre la Prusse. Sa vie est partagée entre les garnisons de Mons, Malines et Luxembourg.

En 1787 Jean-Baptiste Kléber fournit les plans du nouvel hôpital Saint-Erhard de Thann, l’ancien étant jugé vétuste. La construction commence en 1788. Avant la fin de la construction, on décide d’en faire l’hôtel de ville de Thann. Son gros œuvre est terminé en 1793. Son aménagement est confié à G.I. Ritter en 1795. De 1788 à 1792, Jean-Baptiste Kléber est l’architecte officiel de la ville de Belfort. Ses premiers signes d’engagement révolutionnaire naissent dans cette ville notamment quand il disperse les royalistes lors de l’Affaire de Belfort le 21 octobre 17901.

Additional Information

Poids 0.500 kg

Besoin d'aide ? Contactez-nous Laisser un avis

Catégories : , .

Tags : , , , , , , .